Un moment d’énervement…

13/4/2008 par Alexandra - Divers

Je m’étais dit “si je réussis ce concours, j’en profite pour faire un feu de joie avec mes cours et bazarder tous mes bouquins de fac !” Bon, je l’ai raté, mais c’est pas une raison pour ne pas réaliser au moins la moitié du programme…

livres.jpg

Et comment je vais apporter tout ça chez Gibert, maintenant, hein ???

Edit du lendemain : et donc, 175 euros plus tard :
livres2.jpg

Alors, pourquoi ne pas les garder ?
Ma foi, pour plusieurs raisons… Pendant des années, pour moi, me séparer de mes bouquins, ç’a été inenvisageable. J’avais une sorte d’attachement quasi religieux à ces objets, les jeter me semblait pratiquement un sacrilège ! Quant à les donner ou les revendre, je ne me préoccupais pas de savoir à qui et comment. J’ai toujours aimé vivre entourée de livres, comme sur ces photos où tel écrivain célèbre pose sur fond de bibliothèque surpeuplée et écroulante.Ça fait bien, d’avoir plein de livres chez soi, ça fait intellectuel :-D
Sauf qu’en vrai, c’est invivable ! Les livres, c’est une espèce colonisatrice. Ils bouffent tout l’espace vital d’une maison, si on les laisse faire. Et franchement, on les garde pour quelles raisons ? Les relire ? Vraiment ? Ceux dont je me sépare, je ne les ai jamais réouverts depuis mon année de licence, pour 90% d’entre eux. Voire, je n’en ai jamais ouvert du tout un certain nombre.
Alors les garder “au cas où”, finalement, ça relève du fétichisme. Bien vain parce que ça ne laisse plus de place aux nouveaux livres, ceux qui, eux, pourraient réellement être lus, appréciés et relus ;-)

Bonne résolution du jour : aller plus souvent à la bibliothèque ;-)

Edit du vendredi : TADAAAAAAAAAAAAAM !!!
tadaaaaa.jpg
Et hop, on en est à 460 euros de plus, ç’aurait été dommage de garder tous ces bouquins inutilisés…

Par contre…
tadaaa2.jpg
QUE PERSONNE NE SORTE !!! OU SONT PASSÉES LES ETAGÈRES VIDES ???? :-D

8 commentaires :

  1. ah bah je sais pas comment
    mais ce serait dommage de ne pas le faire, y’en a pour une petite somme bien rondelette là quand même!

    (flupke pour le concours, tu vas retenter?)

  2. Alexandra

    Je vais sûrement le retenter, bien que cet échec ravive mes éternels questionnements au chapitre “qu’est-ce que je peux faire, chais pas quoi faire…” ;-)

  3. Sniffff pour le concours…
    Pour les livres, naaaaan, pas revendre ! Garder !

  4. Alexandra

    Ah non ! :-D
    C’est beauuuuuuu une étagère vide ! :-D

  5. asuna

    Aaahhh, le fantasme de la maison d’écrivain aux murs recouverts de livres hétéroclites empilés dans un joyeux capharnaüm…
    J’ai longtemps eu le même.
    Et jeter un livre ??
    Vade retro satanas !
    Revendre… J’ai du mal…

    Quoique… 175€ ça laisse à réfléchir.
    lol

  6. Ton blog a bouffé mon comm’ !

  7. Alexandra

    Oh le vilain !

  8. Le moins qu’on puisse écrire , c’est qu’il faut montrer patte blanche pour laisser un comm sur ton blog !Il faut se faire badger !

    Une maison sans bibliothèque dans laquelle tout le monde peut piocher , cela m’est inenvisageable ! Certes nous allons faire notre marché de livres tous les samedis à la média mais nous achètons aussi : dictionnaires , BD , poches …
    Transmettre un livre à son enfant c’est bien aussi . Poil de carotte , La Petite Fadette , Le Petit Prince , La Guerre des boutons … J’ai gardé mes exemplaires d’enfant .

Ajouter un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Flux RSS 2.0 pour les commentaires de cet article